07/02/2008

Romance Vénitienne

TUTO ROMANCE  VENITIENNE
 
Création Perso PSP XI

 

"Romance Vénitienne", mon esprit est en agitation,
Ma plume rêveuse se laissant guider par l'illustration.
Palais, ponts, canaux, masques et gondoles
Forment autour de mon âme une farandole.

Effet de bords dilués pour déformer ma vision
Car bien que j'ai vu des photos à la télévision,
Pour être éblouï, il faut aller à la piazza San Marco,
Avant que Venizia soit submergé par les flots.

"Romance Vénitienne", mon coeur est en ébullition,
Le romantisme italien dépassant l'imagination.
Ma plume rêveuse fait entendre un long soupir :
Au lieu d'un beau rêve si c'était un doux souvenir !



23 SEPTEMBRE 2007

 

18:19 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

23/06/2007

OMBRES SENSUELLES

11 img ombres sensuelles

18:08 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

12/06/2007

PROMENADE DU SOIR

imagé  PROMENADE DU SOIR 1 et 2

22:57 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

11/04/2007

DANS LA SALLE D'ATTENTE

mimifemmeassise

La Jalousie a les cernes d'un insomniaque
Qui ne tient pas en place ayant perdu sa tranquillité
Sans preuve a accusé sa jolie femme d'infidélité
A fini par être atteint de folie chronique.

D'un regard méprisant et triste, son amie, la Rancoeur
Qui n'arrive pas à pardonner son manque de confiance,
Enarrivant, à la figure, lui a jeté son alliance,
A sa peau blance, est malade du coeur.

La Haine est venue avec sa soeur la Colère
Qui ont passé leurs vies à persécuter l'humanité,
Laissant planer une nervosité dans l'atmosphère,
Sont affaiblies par la fièvre de la cruauté.

Au centre de la salle d'attente, l'Egoïsme
Qui s'éloigne de jour en jour de la convivialité,
A s'écouter soi-même, souffre de surdité.
Et, l'Orgueil est tombé de l'échasse du narcissisme.

Tournant le dos aux autres malades, l'Intolérance
Qui à un mendiant ne donnerait pas son hospitalité,
N'admettant pas d'autruis leurs différences,
A contracté le virus de l'hostilité.

Ecroulée sur l'unique chaise, la Grossièreté
Qui au monde vocifère des méhancetés
A l'air d'un ivrogne qui a bu plusieurs verres,
Muette, a une extinction de voix sévère.

Tous ces sentiments me sont étrangers!
Trop antipatiques, je n'ose les déranger.
Enfin, ils ressentent le besoin de se soigner
Car à être Inhumain, qu'ont-ils à gagner?

La porte s'ouvre-"Au suivant!" dit la Beauté,
Au visage parfait illuminant plus que le soleil.
Tous les regards se tournent vers cette merveille
Et, je me sentis mal à l'aise devant sa Supériorité.

31  MARS  2007

11:09 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

30/03/2007

PARDON

070212062711324295[1]

_"Même si la fatigue te guète
Il te faut te reposer, poète.
Tes clients n'ont que faire
De tes vers"
Me dit Sélène, reine de nuit,
_"Poétesse, tu n'as que faire
De ce don de Dieu
Si cela se voit dans tes yeux!"
Ajoute Insomnie qui m'ennuit.
_"A choisir, tu aurais péféré une librairie
Pour que tes clients puissent lire ta poésie."
Continue Christain avec ma muse de connivence.

BARRE séparation 4


Pardon! A tout noircir... J'ai tendance.
Adieu! Christian, Verlaine, Baudelaire,
Hugo, Lamartine et j'en oublie...
Mes clients n'ont que faire de ma poésie.
Puisque le corps il faut bien le nourir
Avant l'âme, pour ne pas mourir.

BARRE séparation 4


J'ai changé de rivage
Pour palier au naufrage,
En disant à une cliente:"J'ai épousé un breton."
Pour vendre Patigel, j'ai menti: Pardon!
Je n'ai jamais survolé la Bretagne
un paysan alpin était ma montagne.
Etant née à Paris,
Je voudrai à Brest y dormir...
Mais, rien ne presse de courir,
Je n'ai pas encore goûter à la vie.

BARRE séparation 4


Pardon! si j'ai tendance
A tout noircir.
Dans mon malheur, j'ai de la chance:
Ma muse est revenue en ma Provence.
Même si je n'ai pas d'avenir,
A mes clients, je me dois de sourire...
Pourquoi m'en faire
Puisque j'ai mes vers!
Assez pleurer dans les chaumières!
Venez voir votre belle caissière.
Même si c'est la rue qui est congelé,
Je reste dans le surgelé.

14  SEPTEMBRE  2005

20:09 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2007

EN APESANTEUR

couple coeur

Simplement en fermant les yeux,
Embarquons-nous dans mes cieux
Pour un vol privé
Destination le passé.
Attention aux variations
De pression.
A mille lieux de nos deux vies
Laissons libre court à notre fantaisie...

En apesanteur,
Peuvent s'unir nos coeurs.

Ceintures et portes bloquées,
Pilotage automatique enclenché,
Les nuages enferment le présent d'en bas:

En apesanteur,
Peuvent s'unir nos coeurs.

Plus de carburant,
L'avion tangue dangereusement
Et perd de l'altitude:
Atterrissage forcé sur ma solitude.

 14  FEVRIER  2005

16:50 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

14/03/2007

LE MIROIR AUX RËVES

g-5[1]

 

L'espoir fait vivre...Nous courons tous après nos rêves
Qui malheureusement avec la fin de la nuit s'achèvent.
Nous mettons dans DEMAIN toutes nos espérances
Et imaginons ce que serait la vie depuis l'adolescence.

L'idéal serait de fabriquer un attrape-rêves ensoleillé
Pour les emprisonner afin qu'une fois réveillé
Nous puissions facilement les voir s'animer
Ainsi que nos espoirs de bonheur s'illuminer.

C'est un miroir à plusieurs côtés aux bords dorés
Qui capture le reflet de nos rêves nocturnes colorés.
        Ainsi, ils se matérialisent,
        Même s'ils ne se réalisent.

Tôt ou tard, ils finissent par se décolorer
D'être rester trop lontemps suspendu
Au dessus de nos têtes. L'illusion a disparu
    Quand nous avons fini d'y croire:
    Alors, se brise le formidable miroir.

Hélas! Nous aurions de meilleurs jours connu!
Pourtant, l'ombre des rêves continue
A nous accompagner jusqu'au tombeau
        Puisque rien n'est plus beau
Que de ne jamais cesser de désespérer:
Contentons-nous seulement la vie d'adorer!

                  
13  MARS  2007

08:41 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |