17/01/2007

SENSATION

couple noir-blanc

    O montagne! Si je ne vous regarde pas
Ce n'est pas que vous n'avez point d'appas:
Vos formes sont généreuses et accueillantes.
Si mon regard absent se perd ailleurs
C'est que quelqu'un m'a pris mon coeur,
        Et que sa tendresse me hante.

    O ruisseau! Si je ne vous écoute jamais
Ce n'est pas que vos paroles m'ennuient:
Votre façon de voir les choses est touchante.
Si pour vous, mes oreilles sont fermées
C'est que mon attention est pour lui,
        Et que sa gentillesse m'enchante.

    O pommier! Si je ne vous goûte point
Ce n'est pas que votre saveur est amère:
Vos pommes charnues sont une friandise.
Si pour vous, ma bouche gourmande est loin
C'est que j'ai une autre gourmandise,
       Et sa seule douceur, je préfère.

    O marmotte! Si je ne vous touche guère
Ce n'est pas que votre pelage brun m'indiffère
Votre fourrure soyeuse est belle et fine.
Si pour vous, ma peau n'est point sensible
C'est que ma main a une autre cible,
        Et sa seule beauté me fascine.

    O fleur alpine! Si je ne vous sens plus
Ce n'est pas que votre blanche robe m'a déplu:
Votre parfum sensuel est raffiné et délicat.
C'est que mon réseau olfactive est déconnecté
Ou tout simplement, n'ai-je plus d'odorat
        Ni mes autres sens, sans sa proximité?

                    1  MARS  2002

14:48 Écrit par Po dans Spleen | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

11/01/2007

LE BONHEUR

fee animée


Ah! Le bonheur ouvre ses portes avec l'amour
Et les ferme vite avec l'absence hermétiquement!
La vie morne l'enterre un peu plus chaque jour:
Mais l'espoir le déterre chaque nuit lentement,
Il est très difficile de vivre heureux.
Même si le ciel enlève ses étoiles éternelles,
Il en restera une pour briller toujours:
Même la journée, celle de notre amour malheureux.

O bonheur! A l'ombre de ton saule pleureure,
J'écoute ta sève hurler ma grande douleur.
O poésie! Au soleil alpin de mes rimes,
Tu reposes dans ton alpage ma déprime.

Ah! Le bonheur devrait être un droit constitutionnel!
Peut-être que le gouvernement sur les jours
Joyeux, pour nous, aurait-il mis son embargo?
Devant la vie et Dieu, les coeurs ne sont pas tous égaux.
Qu'importe les saisons, plus rien n'y pourra plus fleurir!
Les jours de tristesse ont le même langage
Quand ils décident de nous faire souffrir.
Qu'importe nos origines, nos couleurs et notre âge!

21  MARS  2002

20:19 Écrit par Po dans Spleen | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

10/01/2007

ETRE AVEC TOI

couple plage

Lorsque la douleur s'installe à demeure,
Faut-il que luttent ou renoncent nos coeurs?
C'est comme un froid, même près d'une flamme!
Il reste encore un peu d'énergie à mon âme
Pour franchir les murs barbelés de mon désespoir.
Mon coeur cherchera la parcelle d'espoir,
Même minime pour continuer notre histoire.

 

Lorsque le silence s'amplifie à demeure,
Faut-il que l'écoutent ou l'ignorent nos pleurs?
C'est comme un froid, même près d'un four!
Il reste encore un peu de chaleur à mon amour
Pour fondre les jours glacés de ma folie
Pour être en pensée dans ton lit.
Mon chagrin chechera la parcelle de bonheur
Même minime, parmi les débris de mon coeur.

Lorsque la mort espionne notre demeure,
Faut-il que nos âmes vivent ou meurent?
C'est comme un froid près d'un feu de forêt!
Il me reste encore un peu de courage pour rêver.

16  MARS  2002

18:53 Écrit par Po dans Spleen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/01/2007

2 OOO VISITEURS

jtwc5wk5[1]

9j8j34zw

bisou rose


BISOUOUSS à mes 2 000 Visiteurs

flutes

Trinquons ensembles, chers blogeurs amis,
aux 2 000 Visiteurs
84t5itfz[1]


64lcdf9e
4l1ivtwk[1]

BONNE  JOURNEE  à Vous qui venez me rendre visite ,et, 2 000 MERCI

Merci[1]

 

18:02 Écrit par Po dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/01/2007

POUR 2007

fee coeur

 

Seule, je ne fais sur la page que rimailler
Où les mots ont décidé de se chamailler:
Au banquet des muses, j'aimerai m'y assoir
Pour de jolies métaphores, m'inspirer l'idée
Et effacer de mon doux regard tout le noir
De la dure réalité où sont déjà jetés les dés.

365 pages à tourner selon mes émotions!
Coeur et âme n'ayant qu'un seul voeu à faire:
Que ma muse revienne se pencher sur mes vers!
Les mots corrigés s'imprimeront avec passion
Au  fur et à mesure de la nouvelle année
Sur forum et blog où Dame Mouette est née.

365 nuits de voyage poétique à tendre ma voile!
La Méditerranée apprendra aux vraies mouettes
Le language des vagues pour bercer le poète.
365 jours de pur bonheur virtuel à tisser la toile!
Le Mistral volera la torche au nuage Olympique,
Pour que brille en mes yeux, la flamme poétique.

365 songes à surfer sur Internet, nuit et jour!
Mais, le temps joue contre nous inéluctablement
Emportant les secondes sans espoir de retour...
Nous devrons vivre nos deux vies intensément:
Regarder devant ,car, si nous nous retournons,
De rater le réel et le virtuel, nous risquons.

 

5  JANVIER  2007

10:42 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/01/2007

TENDRESSE MATINALE

citation chat

 

20:11 Écrit par Po dans Citation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

CHAINE DE COEUR

chaîne coeur

 

20:08 Écrit par Po dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |