09/12/2006

ALCOOL

chat tasse

 

Adieu! Eclair qui m'a soudain ébloui,
Tu as voulus, mon frère, me sortir de ma nuit:
Ne vois-tu pas à mon teint que c'est sans espoir!
L'alcool, mon tombeau, se plait dans le noir.
O vin! Viens brûler mes printemps et mon palais
Et que ton linceul ferme mes yeux à jamais!

Adieu! Poésie qui m'a soudain émue,
Tu as voulu, mon amie, me faire revivre:
N'entends-tu pas que mon coeur ne bât plus!
L'alcool, ma mort, se plait à le rendre ivre.
O verre! Viens réchauffer ma dépouille
Puisque sans lui, mes os se rouillent!

Adieu! Amour, tes étés sont trop courts!
Tu as été le flambeau de mon terrestre séjour:
Ne vois-tu pas que mes roses perdent leurs chairs!
L'alcool en fera une couronne mortuaire.
O vin! Viens achever ta mise en bière
Perdre la vie, ne m'arrache pas une prière!

Adieu! Souvenir, tes hivers sont trop vigoureux!
Tu ouvres mon cercueil avec tes bêtes immondes:
N'entends-tu pas qu'ils mangent mon corps amoureux!
L'alcool en fera un crucifie en bois banal:
O verre! Viens inscrire sur ma pierre tombale:
"Ici, repose toutes les misères du monde."

18  MARS  1989

15:23 Écrit par Po dans Spleen | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci de ton passage sur mon blog et de ton gentil commentaire. C'est vrai que je ne suis pas toujours l'Anxieuse que je dis être, mais changer de titre comme je change d'humeur deviendrait compliquer...Mais Anxieuse demeure ma muse à moi; mon éternelle amie de toujours et je la respecte trop pour la changer...J'aime beaucoup ce que tu écris. On voit que tu es une vraie poètes. Très beau blog. Continue!

Écrit par : anxieuse | 09/12/2006

Les commentaires sont fermés.