22/09/2006

MON OMBRE

 

La lune au teint plus pâle que d’habitude

      Avance avec son cortège d’étoiles.
Ton citronnier sédentaire rêve d’altitude !

Le ciel d’un noir bleuté teint mon voile

            De solitude.

Mon ombre au  teint patibulaire vacille

       Sous mon avalanche de larmes.
Même les mots autour de mon cou qui scintillent
Ne sauraient me redonner la vie sans ton charme.

Le soleil au teint moins jaune que d’habitude

      Coiffe ses longs cheveux un à un.
Mes vers enneigés étalent leurs lassitudes !

La mer d’un bleu verdâtre berce ton embrun

            De solitude.

Mon ombre au regard blafard oscille

      Se promenant dans le couloir,

      Un verre à la main dans le noir :

Ivre de toi, elle me quitte pour ta ville.


         28  MARS  2002

 

sp30810[1]

 

15:46 Écrit par Po dans Spleen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.