21/09/2006

MA SENSUALITE

Alors que mon cœur met à son mal une muselière

Cupidon noie son chagrin au bord d’un verre.

La tristesse nous guette au détour d'un ver:
Ah ! Mon âme ! Tu connais cette plaie particulière !

Elle est invisible à l'oeil nu puisque intérieure.
        Avec lui, est resté ma partie la meilleure:

                Ma sensualité.

        Dans mes montagnes, tout est platitude!

Même ma muse latine préfère à ma solitude,

                Le vacarme marseillais.
Pourtant, si j'étais ici avec mon phocéen, les choses

Seraient passionnantes: Chaque fleur serait une rose!

 

Alors que mon âme met à ses larmes une minerve

Cupidon tue son chagrin à coup de médicaments.
La tristesse nous envahie à peine finissent nos rêves:
Ah! Mon coeur! Tu connais par coeur ce trou géant!
Tel qu'un big-bang, mon corps est aspiré à l'intérieur.

        Avec lui, est resté ma partie la meilleure:

                Ma sensualité.

        Dans mes montagnes, tout est laideur!

Même ma belle ombre préfère à mes rondeurs,

                Le soleil marseillais.
Pourtant, si j'étais ici avec mon ange, la vie

Aurait une autre dimension: Ce serait le paradis!

 

 

                               18  MARS  2002

 

sp30810[1]

 

 

18:30 Écrit par Po dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Explosion d'amour... Explosion d'amour... Mais vous vous êtes trouvés !!!
Bisous bravo
Jef

Écrit par : quarkenciel | 22/09/2006

Les commentaires sont fermés.