14/09/2006

AU SOUVENIR

         Du livre de ma mémoire,

Je peux tourner les pages où vit notre histoire.
      Passent les heures, les jours, les semaines,

      Le passé reste ma demeure :

      J’y peux lire ton premier : « Je t’aime !»

            Et, j’en pleure.

      Du livre de ma mémoire,

Je peux badigeonner les pages de peinture noire
      Restent tes yeux, tes lèvres, tes mains.
      Mon âme est ta demeure :

      J’y peux voir ton dernier : «  Je t’aime ! »

            Et, j’en pleure.

      Au pays du souvenir,

Le moindre brouillard peut me faire souffrir :

Alors le passé pousse mon cœur à être poète

En matérialisant nos souvenirs dans ma tête :

      J’en suis mille fois récompensée.


              
7  MAI  2004

10:58 Écrit par Po dans rêverie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

J'aime beaucoup la progression La progression et le point d'orgue final... C'est superbe.
tu as commencé l'écriture poétique il y a longtemps !
Bravo
Bisous

Écrit par : quarkenciel | 20/09/2006

Les commentaires sont fermés.